Quelles sont les différences entre TPE et PME ?

ACCES21 différence entre une TPE et une PME
72 / 100

On parle très souvent de PME mais il est toutefois important de souligner le statut de TPE (ou micro entreprise), qui en diffère mais est souvent inclus lorsqu’on parle de PME. TPE et PME ont toutes deux une importance capitale dans l’écosystème des entreprises.           

Nous allons essayer de voir ici ce qui les distingue et les caractérise, pour mieux comprendre l’intérêt de chaque statut.

TPE et PME, des critères différents 

La Loi de Modernisation de l’Economie (LME) de 2008 a apporté une définition précise de l’entreprise en quatre catégories afin de mieux décrire le tissu entrepreneurial.

Parmi ces quatre catégories, nous allons évoquer surtout les deux premières qui nous intéressent ici :

Une TPE ou micro entreprise 

C’est une entreprise correspondant avant tout chose à ces deux critères :

o   Effectif de moins de 10 personnes

o   Total de bilan annuel ou chiffre d’affaires annuel inférieurs à 2 millions d’euros

Le plus souvent, une TPE est une entreprise individuelle. Les EI constituent en effet la grande majorité de la création d’entreprises en France. A la différence des sociétés, l’EI n’a pas de capital social propre.

Attention ! Il ne faut pas confondre terme de microentreprise (qui sert à désigner les TPE), et le terme de micro-entreprise désignant le régime fiscal spécial des micro-entrepreneurs.

Une PME 

La PME correspond à ces deux critères :

o   Effectif inférieur à 250 personnes

o   Total de bilan annuel inférieur à 43 millions d’euros.

o   Chiffre d’affaires annuel inférieur à 50 millions d’euros.

Les ambitions différentes des TPE et PME

TPE comme PME présentent certains points communs :

–    Une flexibilité importante en raison de leur petite taille,

–    Une gestion plus centralisée que pour les entreprises plus grandes, du fait de leur effectif plus réduit,

–    Et par conséquent une grande compétitivité et réactivité.

Les dirigeants de TPE et de PME connaissent de nombreux points communs dans leur quotidien.

Néanmoins, en raison de leurs dimensions très différentes, il va de soi que les TPE et les PME n’ont pas les mêmes objectifs ni les mêmes ambitions.

Les TPE, en effet, sont plus souvent des entreprises individuelles (ou par définition à effectif très réduit), représentant souvent des professions libérales, des artisans, etc. Avant le boom d’internet, leur marché était un marché régional voire, pour une toute partie d’entre elles, national. Internet a quelque peu modifié cette répartition géographique du chiffre d’affaires.

Les PME quant à elles, du fait d’un nombre de salariés plus important, ont en principe un champ de rayonnement beaucoup plus important avec, pour certaines d’entres elles, des connexions avec l’international. Leur dimension est différente, et par conséquent leurs modes de fonctionnement le sont aussi : qu’il s’agisse dans leur gestion des ressources humaines, leur terrain d’action, ou bien leur objectif de chiffre d’affaires.

Notons de plus, que pour une TPE, l’entrepreneur peut choisir le statut qui lui convient (auto-entreprise ou société), et bénéficie de formalités administratives allégées, mais devra davantage faire face à certaines conjonctures qui atteignent plus durement les plus petites structures.

Un état d’esprit différent

Si les dirigeants de TPE et de PME peuvent avoir des attentes similaires (le profit), l’état d’esprit n’est pas le même selon la dimension de l’entreprise.

Selon une étude d’American Express et Ipsos publiée en 2014, les dirigeants de TPE connaissent davantage de stress que les dirigeants de PME, tandis que c’est l’enthousiasme qui prime chez ces derniers. Ce stress peut être attribué à la plus grande pression et la plus grande précarité que connaissent les TPE, en raison de leur dimension réduite, ainsi qu’à un manque crucial de soutien pour de nombreux entrepreneurs.

De plus, les TPE sont davantage orientées vers l’économie locale contrairement aux PME qui le plus souvent cherchent à se développer à l’international et à s’étendre.

TPE et PME ont tout de même des attentes similaires, notamment l’exigence d’un accompagnement dans certains domaines : l’administratif, la prospection, et le conseil juridique, ainsi que l’ambition de se tourner davantage vers les nouvelles technologies pour pouvoir réagir plus efficacement aux crises futures. Mais tandis que les PME peuvent consulter des spécialistes, les TPE sont beaucoup plus limitées, tant financièrement que par leur réseau.

Le rôle d’Acces21 vis-à-vis des TPE et des PME

Quoi qu’il en soit, les TPE et PME représentent une force importante (cumulés, ils représentent un peu plus du tiers du chiffre d’affaires global des entreprises françaises.)

Le fonds de dotation Acces21 est avant tout là pour accompagner les dirigeants de TPE. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez bénéficier de soutien dans tous les domaines de votre micro entreprise !

Related Posts

Leave a Reply